Project Description

Sermon par le Révérend Eric Ma Fat

Une vie transformée par le Saint Esprit

Lecture : 1 Corinthiens 2:12 – 3:3

Pourquoi est-ce qu’un Chrétien, qui a le Saint Esprit en lui, vit encore dans le péché et garde encore ses mauvaises habitudes ? Pourquoi est-ce que son caractère ne change pas pour ressembler le Christ ? La vérité c’est que nous pouvons être fortifiés par le Saint Esprit avec diverses sortes de dons spirituels (infilling) et malgré tout ne pas démontrer la maturité du caractère de Christ. De l’autre côté, nous pouvons avoir été transformés au niveau de notre caractère, (indwelling) mais demeurons inefficaces et impuissants dans le ministère. ‘indwelling’ et ‘infilling’ sont tous les deux essentiels. Il ne s’agit pas d’opposer l’un contre l’autre, mais joindre les deux en même temps, comme les deux faces d’une même pièce d’argent.

L’exemple de l’église de Corinthe illustre bien ce dilemme. C’était une église établie par l’apôtre Paul qui y a passé beaucoup de son temps à convertir le peuple et à les enseigner dans la foi. C’était une église où les dons spirituels se manifestaient couramment. (Il ne vous manque aucun don 1 Cor 1:7) le don des langues, des signes, des prodiges et des miracles. Et pourtant Paul décrit l’église comme étant charnelle (non pas spirituelle), immature (1 Cor 3:1-4) Il y avait des divisions, des querelles, de la haine, de la colère, l’immoralité, la mauvaise utilisation des dons spirituels et même des personnes ivres à la Sainte Table. Paul n’avait aucun doute que ces personnes avaient accepté le Christ, mais pourtant leur mode de vie n’était pas différente de celle des non Chrétiens vivant dans la ville pècheresse de Corinthe. Dans sa lettre aux Corinthiens, Paul met le doigt sur la racine du problème : ils n’accordaient pas au Saint Esprit la liberté d’accomplir son œuvre dans leur vie afin de produire le caractère de Christ en eux.

Afin de développer son diagnostic, dans 1 Cor 2 et 3, Paul identifie 4 sortes de personnes : l’homme naturel, l’homme spirituel, enfants en Christ et l’homme charnel. La question est ceci : comment grandir d’un Chrétien faible à un Chrétien ayant la maturité ? Pour que le Saint Esprit puisse avoir la liberté de nous transformer, deux choses sont nécessaires : un cœur repentant et se nourrir de la Parole de Dieu.

1. Quatre différentes types de personnes

a. L’homme naturel (l’homme animal 1 Cor 2:14)

C’est un non croyant. Il n’a pas le Saint Esprit demeurant en lui. (Indwelling) Quand il lit la bible, il n’y a personne pour l’éclairer. C’est juste des lettres imprimées sur des pages. Il ne comprend pas la vérité spirituelle. Sa vie est dans les ténèbres. Sa chair est au contrôle. Les œuvres de la chair sont évidentes dans sa vie. (Gal 5:19-21) C’est ce qu’étaient les Corinthiens avant de recevoir le salut et c’est ce que nous étions avant de venir vers le Christ.

b. L’homme spirituel (1 Cor 2:15-16)

C’est un Chrétien mature qui a soumis sa vie au Saint Esprit afin que le Saint Esprit puisse régner et opérer dans chaque partie de sa vie. Il est capable de recevoir et de s’approprier la vérité spirituelle de la Parole. Le fruit de L’esprit est évident dans sa vie. Il reflète le caractère de Christ. C’est l’objectif pour chaque Chrétien né de nouveau. Le Chrétien spirituel n’est pas exempt du péché, mais le péché ne domine plus sa vie. Il est devenu sensible au Saint Esprit qui le guide afin qu’il puisse refléter le Christ dans sa vie

c. Enfants en Christ (1 Cor 3:1-2)

Dans ce verset, Paul jette un regard en arrière au temps où il vivait à Corinthe. Les Chrétiens à Corinthe venaient d’être convertis. Même s’ils n’étaient plus des non croyants, ils n’avaient pas encore atteint le stade d’homme spirituel ; ils étaient encore jeunes dans le Seigneur, enfants en Christ. Le Saint Esprit habite en eux et ils étaient capables de comprendre et recevoir certaines vérités spirituelles, mais pas toutes. Paul les nourrissait du ‘lait spirituel’ – des enseignements de base de la foi Chrétienne – mais non de la nourriture solide. L’argument de base de Paul c’est que c’était une situation tout à fait normale pour un nouveau converti. Un bébé ne peut se comporter comme un adulte ni comprendre comme un adulte, mais au fur et à mesure qu’il se nourrit, il grandira pour devenir adulte.

d. L’homme charnel (1 Cor 3:2-3)

Au moment où Paul écrivait cette lettre, deux années se sont écoulées depuis son départ de Corinthe et les Chrétiens à Corinthe avaient eu tout le temps pour grandir spirituellement en maturité, reflétant de plus en plus le caractère de Christ. Mais, ils ont failli dans leur croissance et n’arrivent toujours pas à prendre la nourriture solide. Paul dit qu’ils sont toujours charnels. Même s’ils ont le Saint Esprit en eux, ils se comportent toujours comme le monde. Ce quatrième type de personne a le Saint Esprit en lui, mais il vit encore comme l’homme naturel et animal dans le péché et dans la défaite. Il refuse toujours de se soumettre au Saint Esprit et permettre au Saint Esprit de changer sa vie. Chacun d’entre nous se situe dans une de ces 4 catégories : l’homme naturel (animal) qui n’a jamais placé sa confiance en Christ ; l’enfant en Christ qui a placé sa confiance en Christ mais n’a pas encore eu suffisamment le temps ou l’enseignement nécessaire pour grandir dans le Seigneur ; l’homme charnel qui résiste à l’action du Saint Esprit pour le changer ; l’homme spirituel qui continue à grandir et à ressembler de plus en plus à Christ.

2. Comment grandir pour passer du stade de chrétien faible au chrétien spirituel ?

Pour que le Saint Esprit qui habite en nous puisse avoir la liberté pour agir et nous transformer à la ressemblance de Christ, deux choses sont essentielles : un cœur repentant et se nourrir de la Parole de Dieu.

a. Repentance

La première étape pour la croissance spirituelle c’est la repentance. Trop de Chrétiens essayent de se tourner vers Jésus, sans se détourner du monde, du péché et sans mourir à sa vie passée. Ils ont toujours un pied dans le monde et un pied avec Jésus. Sans la repentance, nous ne pouvons faire l’expérience de l’amour, la joie et toutes les bénédictions que le Saint Esprit est venu nous apporter. Le point de départ de notre marche avec Dieu est toujours la repentance comme nous le dit Jean Baptiste (Matt 3:2), Jésus (Matt 4:17), Pierre (Actes 2:38), Paul (Actes 17:30) La repentance ne veut pas dire uniquement se détourner du péché, mais aussi se tourner vers Dieu. Pour les pécheurs – se détourner du péché ; pour les idolâtres – se détourner des idoles (1 Cor 5:10), pour les Pharisiens – se détourner de la loi et de la tradition (Matt 19:3-6), pour le jeune homme riche – se détourner de ses richesses matérielles (Matt 19:21).

Beaucoup de personnes viennent à Dieu surchargées avec toutes les choses du passé ou ils avaient cherché à trouver un sens à leur vie : la richesse et les biens matériels, divers types de péchés, les rituels, le sport, les loisirs, la carrière : toutes ces choses qui avaient pris la première place et avaient remplacé Dieu au centre de leur vie. Quand ils avaient accepté le Christ, c’est comme-ci ils ont ajouté le Christ à toute la panoplie des bagages qu’ils transportaient – un de plus dans leur activité, dans leur emploi du temps. Et c’est pourquoi leur vie Chrétienne ne marche pas ! Mais, Jésus ne l’entendait pas ainsi ! Jésus refuse d’être un parmi les autres dieux dans notre liste ; il veut être l’unique Dieu et que nous aimons plus que tout. (Matt 22:37-39) Nous lui appartenons car il nous a racheté à grand prix par son sang. (1 Cor 6:9-10) Il veut que nous lui soumettions toute notre vie et lui offrons notre corps comme un sacrifice vivant. (Rom 12:1-2)

Il veut que nous déposions au pied de sa croix tous nos bagages du passé et que nous nous accrochions à lui seul et non pas à d’autres choses ou d’autres personnes. C’est ça la repentance. Le témoignage de Paul c’est qu’il a tout perdu afin de gagner le Christ – il était l’Etoile montante du Judaïsme, Pharisien des Pharisiens, élève de Gamaliel, de la tribu de Benjamin, il maitrisait bien l’AT et avait un grand avenir au sein du Judaïsme. Mais quand Jésus lui apparut sur le chemin de Damas, il a dit : je regarde toutes choses comme une perte ; j’ai renoncé à tout et je les regarde comme de la boue afin de gagner Christ. (Phil 3:8) Paul a découvert ce que des millions de Chrétiens ont trouvé : quand nous délaissons tout et nous nous accrochons à Jésus, nous voyons que Jésus nous satisfait comme personne d’autre ! C’est l’attitude que nous devons avoir pour marcher avec Dieu. La repentance veut dire que nous nous donnons si complètement à Jésus que n’importe quoi qui puisse venir entraver cette communion intime, nous la déposons sans hésitation au pied de sa croix. Si nous maintenons cette attitude de repentance du cœur, étant toujours prêts à changer en réponse à l’incitation du Saint Esprit, le Saint Esprit en nous aura la liberté pour accomplir son œuvre de transformation en nous.

Faites une liste des bagages que vous êtes en train de transporter en plus de Jésus, déposez-les à la croix, repentez-vous de leur avoir donné la priorité dans votre vie par rapport à Jésus. Demandez à Dieu de diriger votre vie selon son plan parfait pour vous.

b. Se nourrir de la Parole de Dieu

Si nous voulons que le Saint Esprit continue à travailler en nous et changer notre caractère, nous devons non seulement repentir, mais aussi nous nourrir de la Parole de Dieu. Paul rappela aux Corinthiens que, quand il était avec eux, il leur donnait la nourriture qu’ils avaient besoin pour grandir – je vous ai donné du lait, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas la supporter. (1 Cor 3:2) car ils étaient encore enfants en Christ. Mais les bébés grandissent pour devenir adultes quand ils prennent de la nourriture appropriée – cela est vrai dans le naturel comme dans le spirituel. La nourriture que nous avons besoin pour la croissance spirituelle est la Parole de Dieu. (Matt 4:4) La bible est un livre surnaturel écrite sous l’inspiration du Saint Esprit. (2 Tim 3:16)

Comme nous lisons la bible, le Saint Esprit en nous illumine la Parole pour nourrir notre esprit. Désirez comme des enfants nouveau-nés, le lait spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez pour le salut. (1 Pierre 2:2) Bien sûr, il ne s’agit pas uniquement de lire la bible ; nous devons l’étudier, la mémoriser, la méditer, saturer notre pensée et surtout nous soumettre à elle en la mettant en pratique en obéissance. Nous devons venir à la Parole de Dieu avec un cœur repentant. Comme le Saint Esprit illumine sa Parole, il nous montre les domaines de notre vie qu’il veut transformer, nous révèle nos péchés afin que nous puissions repentir. Comme nous obéissons à l’action du Saint Esprit, sa puissance est libérée dans notre vie et la domination du péché sur nous est brisée. Nous commençons à grandir dans la maturité et le caractère de Christ se manifeste de plus en plus dans notre vie. L’Esprit de Dieu prend la semence de la Parole de Dieu, la sème dans notre cœur repentant et delà jaillissent le fruit de l’esprit. Si nous sommes en train de passer du temps dans la Parole de Dieu, la cherchant avec un cœur repentant et que nous permettons au Saint Esprit de l’appliquer dans notre vie, nous grandirons d’un Chrétien faible à un Chrétien spirituel.

Se nourrir de la Parole de Dieu + la repentance = croissance