Project Description

 

Sermon par le Révérend Eric Ma Fat

Le Saint Esprit dans la vie de Jésus

Le Saint Esprit est Dieu. Aussi vrai que Dieu le Père est Dieu, Dieu le Fils Jésus Christ est Dieu, Dieu le Saint Esprit est Dieu. Un seul Dieu en trois personnes Père, Fils et Saint Esprit. C’est le mystère de la Trinité.

Aujourd’hui Dieu le Père est dans les cieux, Dieu le Fils Jésus, est à la droite de Dieu le Père. La personne de la Trinite qui est avec nous sur terre aujourd’hui c’est Dieu le Saint Esprit. Nous vivons à l’aire du Saint Esprit.

Aujourd’hui nous allons voir l’œuvre du Saint Esprit dans la vie de Jésus. À partir de la semaine prochaine nous allons considérer l’œuvre du Saint Esprit dans la vie de chaque enfant de Dieu.

1. De la conception jusqu’à l’âge de 30 ans

La vie de Jésus a été intimement liée au Saint Esprit. Avant même qu’il avait été conçu, l’ange avait dit à Marie qui était encore vierge :

Le Saint Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très Haut te couvrira de son ombre. C’est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu. (Luc 1:35) Quand il fut baptisé dans la rivière Jourdain, le Saint Esprit descendit sur lui sous une forme corporelle, comme une colombe. (Luc 3:22) Jésus, rempli du Saint Esprit, revint du Jourdain, et il fut conduit par l’Esprit dans le désert (Luc 4:1)

Après avoir vaincu la tentation, Jésus, revêtu de la puissance de l’Esprit, retourna en Galilée, et sa renommée se répandit dans tout le pays d’alentour. (Luc 4:14) Il se rendit à Nazareth, entra dans la synagogue et on lui remit le livre du prophète Esaïe. L’ayant déroulé, il trouva l’endroit où il était écrit :

L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres etc. (Luc 4:16-18) Jésus pouvait maintenant commencer son ministère sur Terre, après 30 ans de vie.

2. Un nom de Jésus : celui qui baptise du Saint Esprit

Jean Baptiste était le messager de Dieu envoyé par Dieu pour préparer la venue du Seigneur. Et c’est Jean Baptiste qui lui attribua le titre : celui qui baptise du Saint Esprit. S’adressant à ses disciples, Jean Baptiste leur dit :

Moi je vous baptise d’eau pour vous amener à la repentance ; mais celui qui vient après moi est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de porter ses souliers. Lui, il vous baptisera du Saint Esprit et de feu. (Matt 3:11) Jean 1:33 nous le confirme : je (Jean Baptiste) ne le connaissais pas, mais celui qui m’a envoyé baptiser d’eau, celui-là m’a dit : celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et s’arrêter, c’est celui qui baptise du Saint Esprit. Il n’y a rien de plus clair !

3. Le Saint Esprit la seule source de puissance dans le ministère de Jésus

Il est intéressant de noter que tant que le Saint Esprit n’était pas descendu sur Jésus le jour de son baptême, tant que Jésus n’avait pas été revêtu de la puissance du Saint Esprit après sa tentation, il n’avait accompli aucun miracle et n’avait prononcé aucun enseignement. Le Saint Esprit était la source de la puissance que notre Seigneur attendait avant de commencer son ministère. C’est ce que l’apôtre Pierre l’a confirmé dans son discours à la maison de Corneille en décrivant le ministère de Jésus :

Vous savez comment Dieu a oint du Saint Esprit et de force Jésus de Nazareth, qui allait de lieu en lieu faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l’empire du diable, car Dieu était avec lui. (Actes 10:38) Nous voyons ici les 3 personnes de la Trinite à l’œuvre : Dieu le Père a oint, Dieu le Fils a reçu l’onction, et cette onction a été transmis par le Saint Esprit. Et le résultat de tout cela c’est la guérison totale de la personne, corps, âme et esprit.

Même après sa mort, c’est le Saint Esprit qui le ressuscita des morts comme nous l’indique Rom 8:11 et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous. 

Même après sa résurrection, Jésus dépendait toujours du Saint Esprit, dans son ministère car nous lisons dans Actes 1: 1-2 Théophile j’ai parlé dans mon premier livre de tout ce que Jésus a commencé de faire et d’enseigner dès le commencement jusqu’au jour où il fut enlevé au ciel, après avoir donné ses ordres, par le Saint Esprit, aux apôtres qu’il avait choisis. 

Jésus nous donne ainsi un modèle de dépendance totale sur le Saint Esprit. Il dépendait sur le Saint Esprit pour la puissance pour opérer des miracles et pour enseigner avec autorité et puissance. Il ne faisait rien sans le Saint Esprit. Le défi pour nous chrétiens aujourd’hui, c’est de dépendre du Saint Esprit tout le faisait comme Jésus.

Jésus non seulement opérait sous la puissance du Saint Esprit, mais il a promis à ses disciples qu’ils recevraient le même Saint Esprit. (Jean 7:37-39)

Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s’écria : si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et qu’il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Ecriture. Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui ; car l’Esprit n’était pas encore été donné parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié. 

Nous avons ici un contraste extraordinaire. Au départ nous voyons un homme qui a soif. Ensuite, il reçoit le Saint Esprit et cette même personne qui avait soif et qui manquait de tout devint un conduit à travers lequel des sources d’eau vive coulent pour bénir les autres. Non seulement il n’était plus dans le besoin mais il devint une source pour bénir les autres. Pour chaque chrétien, le Saint Esprit est une source inépuisable de ressources.

Jean fait clairement ressortir que cette promesse ne pouvait être accompli qu’après que Jésus ait été glorifié, donc après sa mort, sa résurrection, son ascension et qu’il soit assis à la droite de Dieu le Père.

Dans Jean 14:15-18, Jésus parle du Saint Esprit à ses disciples en ces termes : Si vous m’aimez, gardez mes commandements. Et moi je prierai le Père et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous, l’Esprit de vérité que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point ; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous et il sera en vous. Je ne vous laisserai pas orphelins. Je viendrai à vous.

Il y a plusieurs points que Jésus fait ressortir ici :

  • Premièrement, Jésus parle d’un autre consolateur. Cela veut dire que Jésus, comme une personne était avec ses disciples pendant trois ans et demi comme un consolateur. Maintenant il allait les quitter, mais quand il partira, une autre personne, le Saint Esprit, viendra le remplacer.
  • Deuxièmement, Jésus décrit le Saint Esprit comme un ‘consolateur’. Le mot Grec est parakletos, que parfois on traduit comme Paraclete – quelqu’un qui vient à nos côtés pour nous aider. D’autres traductions utilisent le mot Donc 3 mots qui décrivent le Saint Esprit : consolateur, Paraclete, Helper.
  • Troisièmement Jésus nous dit que le Saint Esprit demeurera avec les disciples, non pas pour 3 ans et demi comme lui, mais éternellement, tout le temps. Fondamentalement, Jésus est en train de dire à ses disciples : J’ai été avec vous pour très peu de temps et vous êtes troublés dans votre cœur, vous sentez que vous allez rester sans aide, sans secours. Mais je vais vous envoyer le Saint Esprit, un autre Helper et quand il viendra, ce sera pour toujours, il ne vous quittera jamais. Je ne vous laisse pas comme orphelins. Je viendrai à vous. Ceci implique que sans le Saint Esprit, les disciples seraient comme des orphelins avec personne pour les aider, prendre soin d’eux et les instruire.

Mais le Saint Esprit se chargera de tout cela. Un peu plus loin Jésus leur dit : Cependant je vous dis la vérité : il vous est avantageux que je m’en aille, car si je ne m’en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous, mais si je m’en vais, je vous l’enverrai. (Jean 16:7)

Jésus était sur le point de les quitter, mais une autre personne viendra à sa place.

Dans Jean 16:12-15 Jésus revint à nouveau sur ce message vital : J’ai encore beaucoup de choses à vous dire, mais vous ne pouvez pas les porter maintenant. Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité ; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu et il vous annoncera les choses à venir. Il me glorifiera parce qu’il prendra de ce qui est à moi et vous l’annoncera. Tout ce que le Père a est à moi ; c’est pourquoi j’ai dit qu’il prend ce qui est à moi et qu’il vous l’annoncera. Cette promesse de Jésus à maintenant été accompli dans ce sens que le Saint Esprit est venu 2000 ans de cela le jour de la Pentecôte. Le Saint Esprit est maintenant le représentant personnel du Dieu Trinitaire sur Terre. Il est l’interprète, le révélateur et l’administrateur pour Dieu le Père et Dieu le Fils. Jésus a dit : il prendra de ce qui est à moi et vous la ferait connaître car tout ce qui est au Père est à moi. Tout est révélé, interprété et administré par le Saint Esprit.