Project Description

Sermon par le Ps Jean Atchong

Le mois dernier, je vous ai dit que Dieu nous a déjà positionnés pour aimer et nous a donné ce commandement : Aime ton prochain comme toi-même. On peut trouver ce commandement 8 fois dans la Bible. Et à cela, Jésus ajouta un deuxième – celui d’aimer Dieu de tout son cœur, de toute son âme, de toute sa pensée et de toute sa force. Mais aimer son prochain comme soi-même n’est pas toujours facile. C’est même dur parfois ! C’est pourquoi Dieu en fit un commandement. Il savait que ce serait pour nous une lutte constante mais Il savait aussi que ce serait dans notre intérêt d’en faire un commandement. Nous devons nous efforcer d’obéir. Mais que veut dire ‘aimer son prochain comme soi-même’ et comment aimer ? Il n’est pas nécessaire d’attendre le jour-J pour agir comme le bon Samaritain. Je peux vous donner des exemples très simples comment démontrer l’amour dans la vie de tous les jours.

  • Aimer son prochain c’est recevoir l’amour de Dieu

Pour commencer à aimer, il faut comprendre deux choses : 1) l’amour c’est quoi ; 2) Dieu nous aime. La bible nous dit dans 1 Jn 4:10 « Et cet amour consiste, non point en ce que nous avons aimé Dieu, mais en ce qu’il nous a aimés… » Vous êtes l’objet de Son amour et Il est impératif de savoir qu’Il vous aime, non d’une manière générale, mais profondément et de façon inconditionnelle. V19 nous dit que Dieu nous a aimés en premier ; « Pour nous, nous l’aimons, parce qu’il nous a aimés le premier. » Il est la source de l’amour. Avant de pouvoir aimer, nous devons recevoir l’amour. Il est impossible de donner ce que nous n’avons pas reçu. Et après avoir reçu l’amour de Dieu, nous devons nous aimer les uns les autres. V 11 : « Bien-aimés, si Dieu nous a ainsi aimés, nous devons aussi nous aimer les uns les autres. » 

  • Aimer son prochain c’est s’aimer soi-même

Pour pouvoir aimer les autres, il faut d’abord s’aimer soi-même. Ceci est souvent mal interprété par les chrétiens. Ils pensent qu’aimer les autres c’est mourir à soi-même et renier soi-même comme s’il faut se détruire. Ce n’est pas vrai. Jésus mourut pour chacun d’entre nous. Si Jésus nous a aimés au point de souffrir pour nous, nous devons nous aimer nous-mêmes. Nous devons aimer ce qu’Il aime, c’est-à-dire nous-mêmes. La bible nous dit que Dieu nous aime autant qu’il aime son Fils Jésus. John 17:23 « …moi en eux, et toi en moi, -afin qu’ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m’as envoyé et que tu les as aimés comme tu m’as aimé. » Apprendre à aimer soi-même, c’est apprendre à aimer son prochain.

  • Aimer son prochain veut dire agir avec compassion

Quand on demanda à Jésus « Qui est mon prochain ? » Il illustra sa réponse par l’histoire du Bon Samaritain. Même ceux qui n’aiment pas Dieu peuvent en comprendre la valeur. Quel est l’essentiel de cette histoire ? Qui Jésus considéra comme le prochain du blessé ? Celui qui a eu de la compassion envers lui. La compassion ce n’est pas une sensation de chaleur qui traverse le cœur. On ne peut pas avoir le cœur rempli de compassion et regarder l’autre souffrir sans rien faire. Avoir de la compassion, c’est faire son maximum pour venir en aide à son prochain. Ce n’est pas nécessairement mourir pour lui (Jn 15:13), mais il y a de simples manières de pratiquer l’amour sacrificiel. Rom 12:9 nous dit d’être sincère. La plupart de nous avons appris à bien se conduire envers les autres – comme parler gentiment, comment éviter de blesser l’autre, et comment montrer de l’intérêt envers l’autre. Certains sont très doués dans l’art de se montrer sensibles aux besoins des autres, ou indignés devant l’injustice. Mais Dieu nous appelle à aimer d’un amour qui dépasse la politesse. L’amour sincère demande du temps, des efforts, de l’investissement et de la concentration.

  • Aimer son prochain c’est rechercher son intérêt

Phil 2:4 dit ceci : « Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres» Cela veut dire faire attention aux autres, à leurs conditions spirituelles, morales et matérielles. S’ils ont besoin d’aide spirituelle, encouragez-les avec la Parole de Dieu. Faites de votre mieux pour leur donner ce dont ils ont besoin. Il n’est pas nécessaire de transporter des montagnes pour démontrer l’amour. Si cela était, vous seriez découragés, alors qu’Il y a tant de petites choses que vous pourriez faire. Vous pourriez par exemple céder votre place à une personne âgée ; l’aider à traverser la rue ou à porter son sac.

  • Aimer son prochain c’est le servir

Mettre l’amour en action c’est servir du fond du cœur. La gentillesse est un des attributs de l’amour comme décrit dans 1 Cor 13. Malheureusement se montrer gentil ne veut pas nécessairement dire que vous avez de la gentillesse au fond de vous. Si vous faites une bonne action par devoir, ce n’est pas de l’amour. Par contre, il arrive qu’une action motivée par un amour sincère soit interprétée comme étant un désir de s’immiscer dans la vie de l’autre. Jésus est venu pour servir (Mat 20:28). Dieu qui est amour est venu servir. Aimer c’est servir. Proposez votre aide à ceux qui n’ont pas de moyen de transport. Veillez sur leur chien quand ils sont absents. Faites quelques courses pour ceux qui sont malades ou préparez-leur à manger. Vous pouvez même laisser passer les autres avant vous dans un supermarché ou quand vous conduisez. Gal 5:13 : « Frères, vous avez été appelés à la liberté, seulement ne faites pas de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair ; mais rendez-vous, par la charité, serviteurs les uns des autres. »

  • Aimer son prochain c’est lui parler gentiment

Les paroles peuvent soit encourager, soit détruire. Dieu créa le monde par Sa Parole. La bible dit que Jésus est la Parole (Jn 1:1). Aimer son prochain c’est leur parler de manière à les encourager. C’est un des exemples les plus évidents. Si vous prenez du temps à les connaitre, vous leur trouverez des qualités et par la suite, vous leur ferez des compliments ou leur montrerez votre appréciation. Prov 12:25 nous dit « L’inquiétude (ou le découragement) dans le cœur de l’homme l’abat, Mais une bonne parole le réjouit ». (Heb 3:13, Eph 4:29)

  • Aimer son prochain c’est prendre en compte son humanité ?

Nous vivons à une époque où on critique comme on respire. Mais l’amour n’offense pas. Nous faisons tous des erreurs. On n’a pas toujours raison ni toujours tort. Parfois sur la route, il y a des gens qui conduisent trop lentement. Nous nous énervons et nous klaxonnons. Il y aussi ceux qui nous doublent là où il ne faut pas. Mais c’est peut-être pour une raison que nous ne connaissons pas. D’ailleurs, ils sont des humains comme nous. Ils sont imparfaits et comme nous, ils font des choses bizarres parfois. Aimer son prochain c’est souvent lui accorder le bénéfice du doute.

  • Aimer son prochain c’est partager ses peines et ses joies

La bible dit : « Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent ; pleurez avec ceux qui pleurent » (Rom 12:15). Se réjouir avec son prochain n’est pas toujours facile, surtout quand l’autre a obtenu quelque chose que nous avons longtemps désiré, par exemple, une augmentation de salaire, un nouveau job ou une grossesse. Se réjouir malgré notre peine demande beaucoup d’amour. Pareillement, c’est difficile de trouver les mots justes lorsqu’il s’agit de partager le malheur des autres surtout quand on a nous-même perdu quelqu’un. Aimer son prochain comme soi-même c’est être disponible pour les autres et leur permettre d’être eux-mêmes et les soutenir. Nous avons besoin de maturité pour recevoir et surtout démontrer l’amour car certains peuvent prendre cela comme une intrusion dans leur vie.

  • Aimer son prochain c’est pardonner

Le pardon c’est primordial pour Dieu. La bible dit que c’est le plan de Dieu depuis la fondation du monde. (Eph 1:4). Jésus a souvent parlé de pardon comme étant la guérison pour le corps. Le pardon nous a été accordé gratuitement et aimer son prochain comme soi-même c’est le donner aux autres en retour. Jésus illustra ceci dans Mat 18 lorsque Pierre lui demanda combien de fois doit-on pardonner. Il raconta l’histoire d’un roi qui pardonna à un de ses serviteurs qui lui, refusa de pardonner à son prochain. Quand le roi entendit cela, il le mit en prison, révoquant le pardon qu’il lui avait accordé. Jésus veut nous dire que l’amour pardonne toujours. Nous avons tous besoin de pardon. Aimer son prochain c’est pardonner comme nous l’avons été. Eph: 4:32 « Soyez bons les uns envers les autres, compatissants, vous pardonnant réciproquement, comme Dieu vous a pardonné en Christ. » (1 Pet 4:8, Col 3:13).

 

Conclusion

Maintenant que vous avez compris la signification de ce commandement, vous vous demandez sans doute comment et à quel point aimer. La réponse est : autant que Jésus vous a aimés. (Jn 13:34). Nous devons exercer l’amour quotidiennement comme le dit 1 Jn 3:18 : « n’aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et avec vérité» Les disciples de Jésus sont reconnus par l’amour qu’ils ont l’un envers l’autre. (Rom 12:35) Si quelqu’un aime Dieu et hait son frère, il est un menteur. On ne peut pas aimer Dieu qu’on n’a pas vu et haïr notre frère qu’on voit. (1 Jn 4:20-21). Alors que vous exercez l’amour, Dieu vous enrichira et élargira votre horizon. Dieu bénit et fait prospérer ce que vous lui donnez. L’amour donne.