Project Description

Sermon par Ps Jean Atchong

Introduction

Dimanche dernier, le Révérend Eric Ma Fat a introduit le focus de l’Eglise de St Paul pour l’année 2019 – Aime ton prochain comme toi-même (Mat 22:39). Ce matin, dans un même élan, nous allons essayer de mieux comprendre cette Parole, pour pouvoir nous l’approprier et la mettre en pratique dans notre vie. Je peux personnellement témoigner de l’amour de Dieu alors qu’Il m’a permis de retrouver encore une fois mes deux filles qui vivent en Australie. Comme Dieu m’a aimé, j’aime les membres de ma famille et c’est toujours une joie pour nous de nous réunir. Brigitte et moi, aimons la compagnie de nos enfants. Nous les aidons dans les travaux de la maison et nous faisons du babysitting. C’était, pour nous, un moyen de pratiquer l’amour envers eux, selon Jean 13:35 qui dit : ” À ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l’amour les uns pour les autres “. Vous me direz que c’est facile et naturel d’aimer les membres de sa famille mais quand il s’agit d’aimer les autres, que ce soit les personnes que nous connaissons ou de parfaits étrangers, que faire ? Donc, ce matin, nous allons voir comment Dieu nous a déjà positionnés pour aimer notre prochain.

Aime ton prochain comme toi-même
Mat 22:34-40 ” Les pharisiens, ayant appris qu’il avait réduit au silence les sadducéens, se rassemblèrent, 35 et l’un d’eux, docteur de la loi, lui fit cette question, pour l’éprouver : 36 Maître, quel est le plus grand commandement de la loi ? 37 Jésus lui répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. 38 C’est le premier et le plus grand commandement. 39 Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. 40 De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes. ”
Si le focus de cette année consiste en une seule phrase – ‘Aime ton prochain comme toi-même’ – c’est pour mettre l’emphase sur l’amour et le rendre facile à retenir. Néanmoins, nous devons comprendre ce commandement dans son contexte, par rapport à la réponse de Jésus à la question du pharisien – ” Quel est le plus grand commandement de la loi ? ” Jésus répondit en citant Deut 6:5 ” Tu aimeras l’Éternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. ”
À cela, il ajouta, pour donner une plus grande mesure à la question du pharisien : ” C’est le premier et le plus grand commandement “. Pour combler le tout, il cita le second commandement qui est similaire au premier : ” Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. ” Puis Il résuma au verset 40 – ” De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes. ” Par ces deux commandements Jésus nous a positionnés pour aimer notre prochain comme nous aimons Dieu. Nous avons l’autorité du Fils de Dieu nous instruisant d’obéir au plan de Dieu.

La Loi et les Prophètes
Avant de mettre en pratique ces commandements dans notre vie, nous devons méditer sur les deux recommandations les entourant – (1) Aimer Dieu étant le premier et le plus grand commandement et (2) la Loi et les Prophètes dépendant de ces deux commandements. Jésus n’avait nul besoin d’élaborer sa réponse au pharisien mais Il voulait aller plus loin, comme s’Il voulait souligner l’importance des deux commandements. Jésus dit que le premier et le second commandement sont semblables et aussi importants l’un et l’autre. Jésus voulait que nous méditions là-dessus pour nous préparer à les mettre en action. Donc il ajouta : ” De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes. ”
Dans son sermon sur la montagne (Mat 7:12) – selon la version originale – Jésus dit : ” Donc… tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux, car c’est la loi et les prophètes “, et aussi que Dieu donnera de bonnes choses à ceux qui les lui demandent car Il est un Père aimant. Ainsi aimer les autres est une expression visible de l’accomplissement de l’Ancien Testament, donc de la Parole de Dieu. L’amour de Dieu se manifeste à travers nous si nous aimons les autres d’une manière sacrificielle. Romans 13:8-10 : ” Ne devez rien à personne, si ce n’est de vous aimer les uns les autres ; car celui qui aime les autres a accompli la loi… 10 L’amour ne fait point de mal au prochain : l’amour est donc l’accomplissement de la loi. ” Deux fois, (v8, v10) Paul, tout comme Jésus, dit que le commandement d’aimer notre prochain est l’accomplissement de la Loi.

Un commandement radical
Quand Jésus dit : ‘Aime ton prochain comme toi-même’, le mot ‘comme’ donne à ce commandement un sens très radical. Avant d’examiner comment aimer notre prochain, il est important premièrement de considérer comment nous nous aimons nous-mêmes. Premièrement c’est quand nous prenons soin de nous-mêmes. Nous nous nourrissons quand nous avons faim, nous portons des vêtements chauds quand nous avons froid et nous n’aimons pas qu’on nous maltraite. C’est tout naturel de vouloir satisfaire ses besoins. Mais il est un fait que si nous ne nous aimons pas, nous ne pouvons pas aimer les autres. Quand Jésus dit : ‘Aime ton prochain comme toi-même’, il veut nous faire comprendre que c’est à partir de l’amour que nous avons pour nous-mêmes que nous pouvons comprendre les besoins des autres ; c’est-à-dire que, comme nous, les autres ont faim, ont besoin de vêtements, ils éprouvent du chagrin quand leurs proches sont malades. Bref, nous avons tous les mêmes besoins. Quand nous aurons compris cela, nous devrons agir.
Le commandement est radical car il va au-delà du fait de reconnaitre les besoins des autres. Il faut chercher à les satisfaire. Vous vous nourrissez quand vous avez faim, alors faites-en de même pour votre prochain. Faites pour les autres ce que vous voulez qu’ils fassent pour vous. En d’autres mots, ce que vous recherchez pour vous, donnez-le aux autres. Reconnaissez les besoins des autres et cherchez à les satisfaire. Dieu veut que vous alliez même jusqu’à vous engager à chercher le bonheur des autres autant que vous le faites pour vous. Ce qu’Il veut nous dire c’est : ‘Non seulement devez-vous rechercher pour les autres ce que vous recherchez pour vous, mais le faire avec la même ardeur et persévérance’. Nous devons aimer notre prochain car l’amour pour notre prochain est une expression de l’amour que nous avons pour Dieu. Donc, frères et sœurs en Christ, si vous dites que vous aimez Dieu, vous devez aimer les autres. Sinon, vous êtes un menteur et vous n’aimez pas Dieu. Car il est écrit dans 1 John 4:20-21 : ” Si quelqu’un dit : J’aime Dieu, et qu’il haïsse son frère, c’est un menteur ; car celui qui n’aime pas son frère qu’il voit, comment peut-il aimer Dieu qu’il ne voit pas ? 21 Et nous avons de lui ce commandement : que celui qui aime Dieu aime aussi son frère. ”

Positionnés pour aimer
Jésus nous a déjà positionnés pour aimer les autres. Nous avons pris un engagement. Sommes-nous prêts à le faire ? Aimer ce n’est pas seulement avoir pitié. L’amour se traduit en actions. Jésus démontra Son amour en paroles et en actions. Il pourvut aux besoins des autres. Il nourrit les affamés et guérit les malades. Il protégea les faibles comme les démunis, les femmes et les enfants. Il accueillit ceux que la société considérait comme exclus ; les pécheurs et les étrangers. Nous pouvons personnellement prendre l’initiative d’aider les autres sans dépendre de l’église. Contribuer financièrement n’est pas le seul moyen d’aider notre prochain. Vous pouvez aussi donner de votre temps pour écouter quelqu’un, rendre visite à un malade, pour préparer à manger, pour encourager et conseiller ceux qui en ont besoin, ou même faire du travail social, etc.
Nous qui nous disons ‘chrétiens’, avons un défi à relever : celui d’aider notre prochain et ce, comme une expression d’amour envers Dieu. Notre foi est morte sans les œuvres. James 2:15-17 ” Si un frère ou une sœur sont nus et manquent de la nourriture de chaque jour, 16 et que l’un d’entre vous leur dise : Allez en paix, chauffez-vous et vous rassasiez! et que vous ne leur donniez pas ce qui est nécessaire au corps, à quoi cela sert-il ? 17 Il en est ainsi de la foi : si elle n’a pas les œuvres, elle est morte en elle-même. ”

Donc, bien-aimés en Christ, n’aimons pas juste en paroles. Exprimons notre amour ‘en vérité et en actions’. Ce faisant, nous démontrons que nous aimons Dieu et que notre foi en Jésus est vivante. Pour finir, vous qui êtes le sel de la terre et la lumière du monde, allez-vous obéir aux commandements donnés par Jésus Lui-même ? Le choix vous appartient.