Project Description

Sermon par le Rev Eric Ma Fat

 

Re voilà la fête des mères ! Et re voilà la question qui se répète chaque année : Quel cadeau donner à maman ? Un véritable casse-tête ! Un parfum, un bouquet de fleurs, un diner, un séjour à l’hôtel ou un voyage en Malaisie ? Et si on demandait à maman quel cadeau qu’elle aurait souhaité recevoir en ce jour où nous honorons nos mamans ? On serait probablement surpris de sa réponse !

Ce matin, j’ose dire que nos mamans auraient préféré recevoir autre chose, que l’argent ne peut acheter. J’en ai choisi 5 cadeaux : notre affirmation, notre affection, notre reconnaissance, notre attention et notre appréciation.

Mais tout d’abord, nous allons voir la place que Dieu dit que nous devons accorder à nos mamans, et aussi à nos papas. Il faudrait quand même ne pas les oublier !

  • Honore ton père et ta mère

Dieu souhaite que nous puissions accorder à nos parents une place d’honneur dans notre vie. Nous lisons dans les Dix Commandements : Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l’Eternel, ton Dieu, te donne. (Ex 20:12) Ou encore dans Eph 6:1-3, Paul nous dit : Enfants obéissez à vos parents, selon le Seigneur, car cela est juste. Honore ton père et ta mère (c’est le premier commandement avec une promesse), afin que tu sois heureux et que tu vives longtemps sur la terre. Jésus au plus fort de la souffrance, cloué entre deux brigands et portant tout le poids du péché de l’humanité, trouva le temps pour s’occuper du bien-être de sa mère. Jésus voyant sa mère et auprès d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère : Femme, voilà ton fils ! Puis il dit au disciple : voilà ta mère. (Jean 19:26-27) Quel bel exemple que Jésus nous quitte dans ce monde où si souvent des fois nous sommes tellement occupés par les soucis de la vie que nous ne trouvons pas du temps pour nos parents !

  • Donner à maman notre affirmation

Quand c’est la dernière fois où nous avons dit : Maman je t’aime ? Parfois nous pensons qu’elle sait que nous l’aimons parce que nous le démontrons par nos actions. Mais nos mamans veulent l’entendre de notre bouche ! L’histoire nous raconte la vie de ce soldat américain qui épousa une Australienne et eut deux enfants. Après 57 ans de mariage, sa femme mourut. Ils avaient décidé de répandre sa cendre sur la montagne. Mais il ne pouvait le faire. De leur vivant, quand sa femme lut disait je t’aime, il répondit : de même ! Il n’avait jamais pu lui dire, je t’aime aussi. Aujourd’hui, il a gardé sa cendre dans une urne, et chaque jour, trois fois il lui dit : je t’aime, mais c’est trop tard. Si souvent des fois, les hommes surtout sont réticents à exprimer leurs sentiments. Ne soyez pas comme cet homme qui a dit à sa femme : 50 ans de cela je t’ai dit que je t’aime le jour de notre mariage et si un jour je change d’idée, je te le dirai !

  • Donner à maman notre affection

Quand c’est la dernière fois où nous avons donné à maman un gros câlin ou nous l’avons embrassé sur les deux joues ou l’avons serré dans nos bras ? Maman était la première personne qui nous a touché. Elle nous a enveloppé en son sein pendant 9 mois de grossesse et quand nous sommes nés, sa première priorité était de nous tenir dans ses bras, nous caresser et nous donner son doigt pour attraper. Quand elle nous prit dans ses bras, nous l’avons serré tellement fort que rien au monde ne pouvait nous détacher de notre maman. C’était la première voix que nous reconnaissons et notre premier mot était toujours : Maman. C’est elle qui a changé nos couches, nous a donné notre premier bain, a joué avec nous, a essuyé notre visage quand nous barbotons, nous a aidé à faire nos premiers pas ! Maintenant qu’elle est avancée en âge, elle a besoin de notre toucher d’affection. Un simple câlin vaut plus pour elle que tous les fleurs et les cadeaux que nous puissions l’apporter en ce beau jour de la fête des mères. Serrons bien fort notre maman !

  • Donner à notre maman notre reconnaissance

Aucun emploi au monde ne peut être comparé au travail d’une maman, qui en plus n’est jamais rémunérée. Son engagement physique, émotionnel et spirituel est sans égal dans ce monde. Et pourtant, dans le recensement on la décrit comme housewife (femme au foyer) ou ‘no occupation’, (sans emploi) Quelle ironie ! Quelqu’un a écrit un poème que j’ai traduit comme ceci :

Sans emploi

Elle se lève au lever du jour et elle court à grande vitesse à travers toutes ses taches

Elle prépare le petit déjeuner en toute hâte et elle aide les enfants à se brosser les dents

Les livres, les cahiers, les devoirs, le déjeuner la préoccupent et pourtant le recensement dit : sans emploi

Elle débarrasse la table après le petit déjeuner, fait les chambres, prépare un gâteau avec un œil sur le bébé

Elle fait la lessive, le repassage, accueille les enfants au retour de l’école, prépare le diner, sans se reposer et pourtant le recensement dit : femme au foyer

Aujourd’hui, en plus de cela, beaucoup de mamans partent travailler la journée. Malgré cela, parfois nous n’avons pas de patience avec nos mamans, nous oublions de reconnaître tout ce qu’elle fait et nous prenons tout pour acquis. (Take for granted) Nous sommes excédés quand nos vêtements n’ont pas été repassés, quand nous n’avons plus nos biscuits favoris, quand le repas ne nous convient pas, quand elle arrive en retard pour nous prendre à l’école. Soyons plutôt reconnaissants envers notre maman pour tout ce qu’elle fait pour nous, sans rien attendre en retour. Traitons nous nos mamans mieux que nous traitons nos amis ou les mamans de nos amis ?

Une dame de 80 ans a écrit ces mots à ses enfants pour son anniversaire :

Je voudrais vous dire que ce que je veux, ce sont des choses que je n’aurais jamais assez et elles sont gratuites. Je voudrais que vous veniez vous asseoir auprès de moi. Nous pouvons parler ou rester en silence, mais l’important c’est que nous soyons ensemble. J’ai besoin de votre patience quand je n’entends pas ce que vous dites la première fois, je sais combien c’est fatiguant d’avoir toujours à répéter, mais parfois je dois vous demander de répéter. J’ai besoin de votre patience quand je pense trop sur le passé et que mes mouvements sont beaucoup plus lents. Je veux que vous soyez tolérants avec ce que les années m’ont fait subir physiquement. Soyez compréhensible quand par maladresse, je renverse les choses ou j’oublie où j’ai posé certaines choses ou j’ai oublié de prendre mes médicaments à l’heure ou si j’assoupis trop souvent. Le temps, la patience, la compréhension : ce sont des cadeaux inestimables que je veux. Comme Paul dit, je puis tout par celui qui me fortifie. Je sais bien que Dieu veille sur moi comme la prunelle de ses yeux.

  • Donner à maman notre attention

Maman écoute avec une oreille attentive et sympathique, quand nous lui déversons notre cœur. Elle a toujours du temps pour nous et croit toujours en nous, même lorsque nous commettons des bêtises. Au cours d’une étude sur les criminels en voie d’être exécutés, on a interviewé leurs mamans. Invariablement, les mamans ont dit : c’est un bon garçon. Mais, il a tué 7 personnes lui dit le reporter ! Oui, dit la maman, je sais mais il a un bon cœur. Quand nous avons des problèmes, nous nous tournons toujours vers nos mamans, car elle est une des rares personnes qui nous écoute attentivement et elle a toujours du temps pour nous. Elle croit toujours en nous ! Maintenant, c’est à notre tour de l’écouter. Mais elle se plaint toujours, elle parle trop d’elle-même et elle pose toujours les mêmes questions, dirons-nous ! Nous devons traiter nos parents comme nous aurons aimés être traités quand nous serons à leur âge. Donnons à nos mamans l’attention qu’elles méritent. Elle nous a donné toute son attention au fur et à mesure que nous grandissions, elle a pris le temps de nous enseigner et répondre à nos besoins pour nous faire devenir la personne que nous sommes aujourd’hui. Derrière le succès de chaque homme ou de chaque femme, cachée en arrière, se trouve une maman. Soyons fières de nos mamans ! Donnons à elles toute notre attention et notre temps. Rick Warren , dans son livre ‘Purpose Driven life’ a écrit : the best expression of love is time and the best time to love is now.

  • Donnons à maman notre appréciation

Nos mamans méritent notre gratitude, non seulement le jour de la fête des mères, mais tous les jours qui leur restent à vivre. Nous n’aurons pas toujours nos mamans avec nous sur terre. Il n’y a jamais rien de trop beau que nous ne pouvons donner à maman ; nous ne pourrons jamais la repayer pour tout ce qu’elle a fait pour nous, tous les sacrifices. Maman ne dépense jamais sur elle tant qu’elle n’a pas satisfait tous nos besoins ; elle se prive souvent des fois afin que nous puissions en avoir. Il est temps maintenant de lui donner ce qu’elle mérite par-dessus tout, notre appréciation. Elle sacrifie ses opportunités, ses projets afin que nous puissions réaliser les nôtres. Combien de mamans, après des études universitaires, ont tout laissé de leurs vies professionnelles pour se consacrer au bien-être de leurs enfants ! S’il y avait dix personnes à table et qu’on avait à partager un gâteau, quelle est la fraction du gâteau que chacun aura ? La bonne réponse est 1/9 car maman se privera pour donner aux autres. Notre maman a tout laissé pour nous, son temps, ses projets, ses rêves. Elle est la seule à savoir tous les sacrifices qu’elle a dû faire afin que nous soyons aujourd’hui la personne que nous sommes. Comment pouvons-nous maintenant lui tourner le dos, la négliger et faire comme si elle n’existait pas ! La bible nous demande d’honorer nos mamans afin que nous puissions en retour être bénis.

L’histoire raconte que lorsque Dieu, au sixième jour se mettait à l’œuvre pour créer la maman, il se trouvait devant une tâche herculéenne. Il fallait créer une personne qui soit multi task, avec six paires de mains, trois paires de yeux, un cœur rempli d’amour inconditionnel, une personne infatigable douée d’une patience sans égale, capable de supporter tout, même l’ingratitude de son mari et de ses enfants, prête à faire l’impossible pour nourrir sa famille, capable de faire un enfant de 9 ans prendre sa douche tout en veillant sur le diner, jamais fatiguée, se levant avant tout le monde et se couchant après tout le monde et prête à verser une larme de joie ou de tristesse. Maman est le sommet de la création de Dieu. Elle n’a pas son pareil dans le monde. Elle est unique. Elle est cette femme vertueuse qui a bien plus de valeur que les perles. (Prov 31:10)