Project Description

Sermon par le Rev Eric Ma Fat

Jésus Christ, à travers sa résurrection, a vaincu notre dernier ennemi, la mort. Désormais nous avons la ferme assurance que la vie ne s’arrête pas à la mort, mais qu’au-delà de la mort il y a la vie. Jésus lui-même nous en a fait la promesse : car je vis et vous vivrez aussi. Ou encore, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra quand même il serait mort, et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais (Jean 11:25-26). Paul affirme : Mais maintenant, Christ est ressuscite des morts, il est les prémices (first fruits) de ceux qui sont morts (1 Cor 15:20). Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ (1 Cor 15:22). Le temps fixé par Dieu viendra où le monde tel que nous le connaissons aujourd’hui arrivera à sa fin. Ce temps arrivera au retour de Jésus où deux rendez-vous importants nous attendent tous indistinctement : la résurrection des morts et le jugement éternel. Ces deux évènements font partie des six doctrines de base que chaque chrétien est appelé à connaître (Heb 6:1-2).

Nous nous proposons donc à partir d’aujourd’hui de nous familiariser davantage avec ces deux doctrines afin que nous puissions vivre dorénavant non pas avec les yeux fixés sur le présent et sur les choses visibles et matérielles, mais sur les choses spirituelles et invisibles, dans la perspective de l’éternité.

  • Deux rendez-vous importants à la fin des temps

Nous vivons dans un monde temporel et visible, crée par Dieu. Mais ce n’est pas le seul monde qui existe. La bible nous fait comprendre qu’il y a un autre monde où seul Dieu habite, c’est le monde de l’éternité. For thus saith the high and lofty One that inhabiteth eternity (Esaïe 57:15). Le mot ‘éternité’ ne veut pas dire une période de temps illimitée, mais un domaine où Dieu seul habite. Dieu est éternel, il n’a ni commencement ni fin, il est l’Alpha et l’Omega, le commencement et la fin (Apo 1:8). Moïse s’écria : d’éternité en éternité, tu es Dieu (Ps 90:2). L’éternité est un aspect tout particulier de la nature de Dieu. À Moïse qui demandait quel était son nom, Dieu répondit : JE SUIS CELUI QUI SUIS (Ex 3:14). Ceci révèle la nature éternelle et inchangeable de Dieu. Dieu ne change pas au fil des temps ou au gré des circonstances. Jésus Christ est le même, hier, aujourd’hui et pour l’éternité (Heb 13:8).

À partir de l’éternité Dieu créa ce monde temporel et visible, mais un jour, à la fin des temps, ce monde arrivera à sa fin. Cependant, pour chaque être humain, la fin viendra où le temps cessera d’exister et où nous franchirons le seuil de l’éternité. La fin de notre vie sur terre sera pour nous personnellement la fin des temps. Que va-t-il se passer comme nous franchirons le seuil de l’éternité ? La bible nous révèle deux choses qui seront la destinée de toutes les âmes : la résurrection des morts et le jugement éternel. 1 Cor 15:22 nous révèle que : Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ. Comme la mort est la destinée de chaque homme de par sa descendance d’Adam, de même la résurrection des morts est le rendez-vous qui nous attend tous et cela a été rendu possible à travers la mort et la résurrection de Christ. La résurrection des morts s’appliquera à tout le monde, à l’exception de deux cas particuliers : les chrétiens qui seront encore vivants au retour de Jésus ne passeront pas par la mort ; leurs corps sera transformé en un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette (1 Cor 15:51-53) en un corps glorieux, immortel et incorruptible. Deuxièmement, Enoch et Elie qui ont été surnaturellement enlevés au ciel ne seront pas concernés par la résurrection. Donc, ceux qui ne sont pas morts n’ont pas besoin de ressusciter ; mais tous ceux qui sont morts passeront obligatoirement par la résurrection.

Le deuxième grand rendez-vous qui nous attend tous est le jugement éternel. Paul avertit le peuple d’Athènes que le monde entier un jour doit faire face au jugement de Dieu. Dieu a fixé un jour où il jugera le monde selon la justice par l’homme qu’il a désigné, ce dont il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant des morts (Actes 17:30-31). Paul avertit les Chrétiens : nous comparaitrons tous (sans aucune distinction) devant le tribunal de Dieu …ainsi chacun de nous rendra compte à Dieu pour lui-même (Rom 14:10-12). Le jugement est inéluctable et personne ne pourra y échapper : il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement (Heb 9:27).

La résurrection des morts et le jugement éternel sont étroitement liés. La résurrection précède le jugement car c’est dans notre corps ressuscité, avec toute notre personnalité, que nous aurons à comparaitre devant le tribunal de Christ, afin que chacun reçoive selon le bien ou le mal qu’il aura fait, étant dans son corps (2 Cor 5:10). Le jugement concerne les choses qu’on aura faites, de notre vivant sur terre.

  • Destinées divergentes pour les justes et les injustes à la mort

Lors que nous parlons de résurrection, c’est la résurrection du corps qu’on a en tête. En effet, pour qu’il puisse y avoir de résurrection, il faut d’abord qu’il y ait la mort. Or c’est le corps qui meurt, et non l’âme et l’esprit. Paul nous révèle dans 1 Thes 5:23 que l’homme est à trois dimensions : esprit, âme et corps. L’homme crée à l’image et à la ressemblance de Dieu (Gen 1:26). est à trois dimensions, corps, âme et esprit tout comme Dieu est à trois dimensions, Père, Fils et Saint Esprit. La création de l’homme s’est opérée en deux étapes. Tout d’abord, à partir des choses d’en bas, de la poussière de la terre Dieu façonna le corps de l’homme ; ensuite à partir d’en haut, Dieu souffla dans ses narines le souffle de Dieu (Ruach) et l’homme devint un être vivant (Gen 2:7). Salomon dans Eccl 12:9 nous indique qu’a la mort, la poussière retourne à la terre, comme elle y était et l’esprit retourne à Dieu qui l’a donné. Cette séparation entre le corps (la partie matérielle et visible) et l’âme et l’esprit (la partie immatérielle et invisible) intervient au moment de la mort. Ceci concorde avec ce que Paul nous dit dans 2 Cor 4:18 car les choses visibles sont passagères, et les invisibles sont éternels.

Que se passe-t-il quand l’esprit de l’homme retourne à Dieu à sa mort ? Ce n’est bien sûr pas pour le jugement éternel qui n’interviendra qu’a sa résurrection. D’autre part l’esprit des injustes pécheurs ne peut rester en permanence dans la présence de Dieu. Tout porte à croire que l’apparition de l’esprit de tout homme devant Dieu à sa mort est pour recevoir de Dieu les directives où son esprit devrait aller entre le moment de sa mort et sa résurrection. La bible nous révèle qu’il y a une séparation totale entre les esprits des justes et des injustes après la mort.

Deuxièmement, la condition des esprits des justes était différente avant la résurrection de Jésus et après sa résurrection. Les textes de l’AT nous en parlent déjà (Esaïe 14:9-10 par exemple). Faute de temps, nous examinerons uniquement un texte du NT (Luc 16:19-21) sur l’histoire de l’homme riche et de Lazare qui se déroule avant la résurrection de Jésus. Nous pouvons déduire dans ce texte les éléments suivants après la mort : on peut reconnaître l’autre (v23) ; on est conscient de notre condition présente (v24) ; on se rappelle de sa vie passée (vv25) et de ceux qui sont encore vivants (v27, 28) Le texte de Luc nous démontre qu’il y a une séparation complète entre les esprits des justes et des injustes à la mort. L’homme riche et Lazare se retrouvent dans le même séjour des morts appelé Shéol en Hébreu et Hadès en Grec, mais leur destinée était différente. L’homme riche était dans un lieu de tourment ; l’esprit de Lazare était dans un lieu de repos. Entre les deux il y avait un grand abime, impossible à traverser. Ce lieu de repos pour les âmes des justes s’appelle le sein d’Abraham (v23). Ce nom indique que ce lieu était réservé à tous ceux qui marchaient dans la foi et l’obéissance d’Abraham. D’ailleurs, Gal 3:7 nous dit que ce sont ceux qui ont la foi qui sont fils d’Abraham, Abraham est connu comme étant le père de la foi.

  • La résurrection de Christ – un modèle pour notre propre résurrection

Jésus sur terre était non seulement 100% Dieu, mais il était aussi pleinement homme. En tant qu’homme, il est mort sur la croix et en tant qu’homme, il est ressuscité dans un corps immortel et glorieux. Paul nous dit dans 1 Cor 15:20-22 que Christ est ressuscite des morts, il est les prémices (first fruits) de ceux qui sont morts. En tant que premiers fruits, il est évident que les autres fruits vont le ressembler. Le Ps 16:8-11, repris par Pierre dans Actes 2:25-28 nous indique les éléments suivants entre la mort et la résurrection de Jésus : son corps est resté dans le tombeau mais n’a pas subi de décomposition (corruption) ; son esprit est descendu dans le séjour des morts (Shéol), mais est resté uniquement pendant un court laps de temps entre sa mort et sa résurrection (3 jours). Sur la croix une des dernières paroles de Jésus était : Père, je remets mon esprit entre tes mains (Luc 23:46).

Au brigand repenti, Jésus lui a dit : aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis (Luc 23:43). Comme Jésus était mort avant ce brigand, il est juste de conclure les éléments suivants : à sa mort, l’esprit de Jésus apparaît dans la présence de Dieu qui le dirigea vers le séjour des morts, dans le lieu réservé pour les justes et appelé Le sein d’Abraham ou le paradis (qui signifie jardin). C’est dans le paradis que Jésus accueillit l’esprit du brigand repenti. Nous lisons ensuite dans Eph 4:9-10 et 1 Pierre 3:18-20 que Jésus descendit plus bas encore dans Shéol vers le lieu réservé aux injustes. Il fallait qu’il le fasse pour terminer le travail d’expiation pour les péchés de l’humanité. De là il prêcha (proclama et non prêcher l’évangile) aux esprits en prison qui avaient été incrédules au temps de Noé. Au temps fixé par Dieu, soit 3 jours après, son esprit remonta vers le monde temporel. En même temps son corps qui était dans le tombeau ressuscita en un corps glorieux et incorruptible ; son esprit et son corps furent réunis à nouveau et c’est en tant que corps, âme et esprit qu’il apparut à Marie de Magdala, aux disciples et à plus de 500 personnes à la fois.

 

Désormais, à partir de la résurrection de Jésus, Dieu allait apporter un changement radical à la destinée des Chrétiens entre leur mort et leur résurrection. C’est ce que nous verrons la prochaine fois.